Better than chocolate

Ici, on a le droit de lécher son assiette :P

Espresso et son manège de pâtisseries avril 22, 2008

Filed under: Douceur,Elixir — enflammee @ 6:00

Vert-Caramel

Avec qui ?? En compagnie d’une copine curieuse. 

Que demander ?? Un café gourmand.

Quand ?? Un jour où le Soleil pointe son nez afin de profiter agréablement la court. 

Où le déguster ?? Au Vert-Caramel, 45 rue des Paradoux. Toulouse, Quartier Esquirol.

 

 

 

 

Je suis dingue de macaron !!! avril 14, 2008

Filed under: Douceur — enflammee @ 9:25

Juste pour vos yeux…

Hum...

***

n'en a plus

 

Pomme au « cœur salé » mars 25, 2008

Filed under: Douceur,Pulpeux — enflammee @ 2:54

Pour adoucir un cœur de pierre… Les pommes au four est sans doute l’un de mes desserts préférés (avec la crème brûlée et autres…). Si simple qui demande seulement à creuser les pommes à la petite cuillère parce que le vide-pomme, c’est réserver aux costauds (non mais, vous y arrivez avec cet engin ??). 

}} Pomme au « cœur salé »

Pour une Eve et son Adam. Préparation : 5 min. Cuisson : 3o à 4o min.

  • deux belles pommes (j’ai une préférence pour les royal gala, prenez celle que vous aimez)
  • 2 cc de poudre de mendiant (amande, noisette ou autre) 
  • 2 caramels salés ou plus si… (ou bien du sucre et une noisette de beurre, un carambar, de la confiture…)
1· Préchauffer le four à 180°.
2· Couper au 2/3 avec un bon couteau de la pomme.
3· À l’aide d’une petite cuillère fine, creuser le cœur pour enlever l’étoile de pépins.
4· Ajouter un caramel et une cuillerée à café de poudre de mendiant. Remettre le chapeau.
5· Enfourner pour 4o min en moyenne. 
 
À noter : sur le photo, on voit des amandes effilées, car au moment de préparer mes pommes, je me souvenais plus où j’avais mis ma poudre d’amande… Du coup, mon cœur était un poil liquide à mon goût. En effet, le but de la poudre est l’absorber

 

 

Ceci n’est pas un cake raté mars 20, 2008

Filed under: De l'oreille à la bouche,Douceur,Pulpeux — enflammee @ 9:33
Ceci est une photo d’un cake raté  
À chaque fois que je fais une tentative de cake, il se trouve à l’issue de la cuisson, plat comme une planche à pain. Alors que je fais de mieux en mieux les muffins. Et pourtant, même en suivant minutieusement la recette, donc sans oublier un ingrédient, ce cake est un demi-échec. Oui, un demi (il en faut un peu pour on ego), car la cuisson a réussit. Pour moi un beau  cake, il faut qu’il gonfle, voire qu’il explose. Admirer la cata :
 
la photo d'un cake ratéVoyez le résultat !!
 
Ceci est un cake citron-pavot de Papilles et Pupilles. Malgré son manque de souffle, c’était une pure tuerie.  
 

Galette des Rois aux Pommes Bergamotées janvier 6, 2008

Filed under: Douceur,Goutte à goutte,Graines,Pulpeux — enflammee @ 6:53

# On continue avec les traditions avec l’Épiphanie. Il était question d’apporter une galette à l’émission radiophonique de DaScritch. Au départ, il comptait l’acheter. C’est assez dommage. Surtout que dans l’équipe, les goûts ne se concordaient pas. Dusport préfère une frangipane sans alcool et DaScritch, déteste. Et dans le Sud-Ouest, on est plutôt Limoux. Une galette briochée.

Finalement, je me suis dévouée pour faire une galette de la « Concorde ». Une feuilletée sans frangipane, avec une compote de pommes sans l’overdose de sucre. Et en y apportant une touche de fantaisie : de l’Huile Essentielle de Bergamote qui ajoute une note fraiche et originale. Et que personne n’a trouvé.

J’ai amélioré la recette en ajoutant de la poudre d’amande (ou de noisette) dans la compote de pomme froide. Car cette dernière se liquéfie durant la cuisson et les poudres permettent d’absorber. Un peu comme le système des pommes au four. Pourquoi une pâte brisée ? Elle donne une meilleure tenue à la galette lors du partage.

}} Galette des Rois aux Pommes Bergamotées ou Galette de la Concorde

Pour 8 personnes.

:: 1 pâte Feuilletée et 1 pâte Brisée

:: 4 Pommes Grany-Smith

:: 2 cs de Sucre-Vanillée maison (ou pas)

:: 2 cs de Poudre d’Amande ou de Noisette

:: 1 cs de Miel

:: le jaune d’un œuf

:: 1 cs de Lait

:: un demi-verre d’eau, soit 10 cl

:: 3 gouttes d’Huile essentielle de Bergamote (pas plus)

:: 1 Fève

·

1· La veille (ou le matin pour le soir), confectionner la compote de pomme : Éplucher les fruits, diviser-les en quartier, écarter les trognons et couper-les en petit dès. Jeter les dès de pommes dans une grande casserole à fond épais avec un demi-verre d’eau et le sucre. Mijoter à couvert 20 mn sur feu doux en veillant à mélanger de temps à autre. Laisser refroidir. Ajouter le miel et avec beaucoup d’attention, par-dessus, compter 3 gouttes d’Huile Essentielle de Bergamote. Bien mélanger.

2· Quelques heures avant la dégustation : Dans un petit bol, récupérer le jaune de l’œuf et le battre avec une cuillerée à soupe de lait. Étaler la pâte brisée sur la plaque (ou un grand plat à tarte), piquer à coup de fourchette. Peigner le bord de la pâte de mélange œuf-lait, au moins 2-3 centimètre.

3· À la compote de pomme froide, verser la poudre d’Amande (ou autre). Verser le tout sur la pâte brisée. Bien la répartir. Enfouir la fève, plutôt à l’extérieur qu’au beau milieu de la galette, n’est-ce pas ? Poser dessus délicatement la pâte feuilletée. Bien souder les bords. Faire un décor à l’aide du côté non tranchant du couteau. Et avec sa pointe, piquer au milieu de la galette, la chéminée. Badigeonner le mélange œuf-lait et mettre au réfrigérateur une trentaine de minute.

4· Durant ce temps : Préchauffer le four à 180°-200°. Et enfourner pour 30 à 40 mn.

5· Déguster avec un bon verre de Cidre.

[Entre-temps, j’ai fait une fausse manip. Mon article a disparu.]

 

Muffins aux framboises et au chocolat blanc novembre 15, 2007

Filed under: Douceur — enflammee @ 6:04

# Qui veut un muffin ???

Ben, y’en a plus 😛

Aller, je vais être sympa, je vous livre la recette IN-RA-TA-BLE !!

Pour cette recette, j’utilise comme instrument de mesure un verre à moutarde (ou un gobelet standard) soit 20 cl. Car il n’y avait jamais de verre mesureur dans la cuisine de mes parents et je me suis toujours débrouillée sans.

Au départ, je pensais que faire une fournée de muffin aller me rendre ma vie de gourmande compliquée. Mais c’est tout CONG ! C’est verser un mélange liquide à un mélange poudre. Et hop au four !

Le Voleur de Muffin a frappé !!

}} Muffin aux framboises et au chocolat blanc

Pour 12 muffins « moyen ». 25 mn de cuisson.

Pour le mélange poudre :

:: 2 verres de farine

:: 3 cs de sucre

:: 1 pincée de sel

:: 1 sachet de levure chimique

:: 1 tablette de chocolat blanc (soit 100gr )

:: 1 barquette de framboises

Pour le mélange mouillé :

:: 1/2 verre d’huile végétale neutre (pépin de raisin)

:: 1 verre de lait (20 cl)

:: 1 œuf

· un verre à moutarde ou un gobelet standart (20 cl) · deux jattes · un grand couteau bien aiguisé · une planche à découper · moule à muffin (25 mn de cuisson) ou moule à cake (1h de cuisson)

> Préchauffer le four à 180°.

> Avec un grand couteau (qui fait peur en passant), concasser la tablette de chocolat blanc en pépite. Réserver-les.

> Dans le premier saladier, rassembler la farine, le sucre, le sel et la levure. Bien homogénéiser l’ensemble. Y verser les pépites de chocolat blanc, les framboises. Bien les enrober de ce mélange poudre. Puis faire un puit.

> Dans le second saladier, battre l’oeuf avec l’huile et le lait. Ensuite le répandre dans le premier saladier. Mélanger en soulevant. Si la pâte est gramuleuse, ne pas tenter de la lisser. Car lors de la cuisson, les muffins ne seront pas aussi gonflés. Donc Vive les Grumeaux !!

> Les mettre dans les moules. En route pour 25 mn, à surveiller.

… Mais c’est pas beau, ça ??

Fournée de Muffin

 

Comment revenir en arrière août 29, 2007

Filed under: Douceur,Lacté — enflammee @ 8:50

# La première fois que j’ai gouté un cheesecake, j’en ai gardé un souvenir émouvant. D’abord, je me suis fait une idée que ça allait être ‘dégeu’ mais non. J’en étais bouleversée tellement je me suis trompée. Depuis ce soir-là, je me suis ‘entrainée’ à tester plusieurs variantes… ratées ! Dimanche dernier, on peut enfin dire que ce cheesecake est bon mais pas celle que j’attendais. Je vous livre la recette quand même.

Cheesecake du Dimanche

} Cheesecake du Dimanche
Pour 6-8 personnes

:: 250 g de digestive biscuit ou de spéculoos
:: 100 g de beurre
:: 500 g de Ricotta
:: 200 g de Fromage blanc, soit 2 portions
:: 100 g de sucre semoule
:: 4 oeufs
:: 1 pincée de sel
.
/un four/un moule amovible de 24 cm de diamètre/
.
> Régler le thermostat du four à 150°, s’il nécessite d’être préchauffer. (le notre est petit donc, non).
> Réduire en miette les biscuits. Faire fondre le beurre sur feu doux, puis y verser les miettes de biscuits. Bien amalgalmer le tout à l’aide d’une cuillière en bois. Transférer dans le moule. Bien tapisser le fond en faisant monter légérement les bords.
> Battre la Ricotta, le fromage blanc, le sucre et les oeufs, un à un. Verser ce mélange sur la pâte de biscuit.
> Enfourner durant 50 mn puis laisser-le de terminer de cuire dans le four. Mettre au réfrigérateur.
> Déguster bien froid nature ou avec un coulis.
.
} Coulis de framboise
Pour un petit bol
:: 1 barquette de framboises
:: 2 c à s de sucre semoule
:: 2 c à s de jus de citron
.
> Verser le tout dans un mixer. Turbiner. Réserver au frais.