Better than chocolate

Ici, on a le droit de lécher son assiette :P

Toast de pain d’épice et rocamadour coulant sur lit de sucrine du jardin de ma maman avril 13, 2008

Filed under: Lacté,Racine & légume — enflammee @ 9:03

Pour encore un dîner de célibataire…

J’ai honte de moi. J’aime le fromage. À la folie. À la mort (de l’haleine qui faire fuir tout peuple autour). Mais je suis exigeante. J’aime le fromage avec parcimonie. Pas l’overdose qui m’écœure (quoique les fondues… et les camemberts braisés…). La touche qui révèle le même rôle que la cerise dans un plat.

Oui, j’ai honte de moi. Il y a une semaine, j’ai embarqué dans mon panier de ménagère de moins de 50 ans, un trio de rocamadour en barquette… Et je l’ai oublié depuis tout ce temps dans l’armoire à réfrigérer sans y penser une seconde !!!

Ce soir, j’avais une terrible envie de chèvre chaud. N’ayant pas de pain sous la main mais quelque tranche de pain d’épice. J’ai suivi mon cœur. Et ce fut un moment de pure tuerie.

je fond, je fond...

}} Toast de pain d’épice et Rocamadour coulant sur lit de Sucrine du Jardin de ma maman

Pour une amatrice de chèvre.

  • 1 tranche de pain d’épice (et plus)
  • 1 voire 2, 3, 4… (ou tout autre fromage de chèvre au lait cru de préférence)
  • une poignée de salade (de votre maman cultivé avec amour) : ici une sucrine, une petite salade à concentré de croquant.
  • 1 filet de ma vinaigrette (2 cs de vinaigre de vin + 1 cs d’huile Olive + 2 cs d’huile Tournesol vierge + 2 cs d’huile Colza raffinée, sel et poivre) ou votre vinaigrette

1· Préchauffer le four à 180°. Poser le rocamadour sur la tranche de pain d’épice. Et enfourner en surveiller toutes les minutes (pour tout vous dire, j’ai oublié de regarder ma montre).

2· Préparer soigneusement le lit de salade. Répandre un filet de vinaigrette.

3· Dès que les bords du pain d’épice noircit, sortir du four et disposer le toast sur l’assiette.

4· Déguster seule, la tête haute.

À noter : par la suite, j’ai essayé de refaire ce toast à la poêle, le résultat était assez décevant. Le toast très caramélisé et le fromage m’a pas pu fondre. Donc, à faire toute une série de toast au four et inviter les coupines !!

*****

PS du petit ami passé en catimini : si veux pouvoir dormir ce soir, va falloir que je lui rince la bouche à la vodka fraise.

Publicités
 

C’Bé Ohhh !!! mars 22, 2008

Filed under: Lacté,Plume,Racine & légume — enflammee @ 5:21
Pour défier Ronald
Qui n’a pas vu ce spot pour le dernier-né de cette chaine de fast-food américain ?? Perso, je l’a trouve très tête-à-claque. 
N’étant pas une habituée des fast-foods, il n’empêche pas d’être une grande fan de la junk-food !! Les boissons gazéifiées, les bonbons chimiques, les chips etc… Qui l’aurait cru ??
J’ai goûté cette nouveauté et je l’ai trouvé agréable à manger (le côté croustillant et moelleux) mais décevant. Il était tellement fade que je me suis vengée chez moi pour concocter ma version de mon C’Bé Ohhh !!! De Ciabatta, Basilic et Oignon !!

CB Ohhhh !!!

}} Mon interprétation du C’est Bé Ohhh !!!
Pour une junkie. 
  • une ciabattina tranchée en deux
  • 1 ou 2 carré de fromage fondu (après coup, une tranche généreuse de mozzarella serait mieux)
  • quelque tranches de tomate
  • des dès d’escalope de poulet
  • pulpe de basilic  (il s’agit de basilic ciselé mariné dans de l’huile d’olive avec un peu de jus de citron) ou pesto
  • tranche d’oignon
  • 1 poignée de salade
1· Chauffer la poële, donner des couleurs à la ciabattina sur les deux faces. Réserver-les sur une assiette.
2· Faire revenir les dès de poulet. 
3· Sur la base de la ciabattina, répartir la salade, les tranches d’oignon, les tranches de tomate et la pulpe de Basilic. Poivrer. Etaler un carré de fromage fondu. Déposer délicatement les dès de poulet poëlés. Remettre une tranche. Terminer par la haut de la ciabattina.
4· Dévorer sans plus attendre.
 
Schéma :
  • haut de la ciabattina toastée
  • 1 carré de fromage fondu
  • cube de poulet poelée
  • 2ème carré de fromage fondu (facultatif)
  • 1 cc de pulpe de Basilic
  • tranche de tomate
  • la poignée de salade
  • base de la ciabattina toastée
 

Potage de fanes de radis au boursin mars 18, 2008

Filed under: Lacté,Racine & légume — enflammee @ 10:30
À ceux qui n’aiment pas jeter  
# Tout est bon dans le radis… Même les fanes !! Et je comprends pourquoi souvent leur destin se résume vers la poubelle : on ne sais pas si cette verdure est comestible. Et pourtant, simplement en les cuisinant en soupe. Les fanes se montrent délicieuses et trouveront une place dans tous les carnets de recette. 

Velouté de fanes de radis au Boursin
}} Potage de fanes de radis au Boursin
Pour 2 personnes. Préparation : 5 min. Cuisson : 15 min. 
  • les fanes d’une botte de radis
  • 2 bonnes pommes de terre pelées, coupées en morceaux
  • 1 bonne noix de beurre
  • 2-3 cs de Boursin (ou sous-marque)
  • 60 cl d’eau
  • sel, poivre
À prévoir : une petite casserole · un mixer plongeant ·
 
1· Séparer les fanes des racines et jetez ces dernières à la poubelle. Nan, je déconne 🙂 Bien lavez les fanes afin de débarrasser de la terre.
2· Dans une cocotte, faire fondre le beurre, faire revenir les morceaux de pomme de terre et les fanes durant quelque temps. Verser l’eau. Laisser compoter doucement une dizaine de minute.
3. Au bout de ce temps, répandre le boursin. Mixer. Rectifier l’assaisonnement.
4· Servir sans attendre avec des croûtons. Hummmm !!!!
 

 

Dîner de célibataire février 20, 2008

Filed under: Chair,Lacté,Racine & légume — enflammee @ 1:09
Hier soir  Duo de jambon de pays et demi-mont-d’or fondant sur patates à l’eau, 
 

Je me suis tellement régalée que je n’ai pu savouré seulement la moitié de mon repas. 
Mes yeux étaient plus grands que mon petit ventre. 
 

Croûte au Morbier février 7, 2008

Filed under: Lacté — enflammee @ 4:38

# Petite entrée, voire plat, pour les jours où l’on ne veut pas trop se prendre la tête.

Croûte au Morbier

}} Croûte au Morbier

Pour plusieurs tartines. Préparation : rapide. Cuisson : quelque minute, à surveiller.

:: pain complet (de préférence)

:: une assiette creuse de vin blanc sec

:: des lamelles de Morbier

:: rondelles d’oignons

1 · Préchauffer le four à 220 °.

2 · Trancher le pain d’un bon centimètre. Le tremper dans l’assiette creuse de vin blanc. Y déposer des lamelles de Morbier et d’oignon.

3 · Faire gratiner au four quelque minute. Servir sans attendre accompagné d’une petite salade et d’un ballon (de rouge, faut-il préciser ??)

 

Comment réchauffer ses petits doigts septembre 30, 2007

Filed under: Lacté,Racine & légume — enflammee @ 3:10

# L’hiver est là ! Vive le vin chaud ! Vive le grog ! Vive la soupe à l’apéro !

Vive l'hiver !!

}} Premier Potage d’hiver au dernier légume d’été

Pour 6 bruncheurs du samedi en attendant le 7ème invité. Préparation : 30 min.

:: 2 courgettes

:: 2 grosses patates

:: 1,5 litre d’eau chaude (à la bouilloire électrique, ça va plus vite)
:: 1 cs généreuse de crème fraiche ou d’une sous-marque de Boursin

:: 2 bouillons Cube de Légume

:: 1 noix de beurre (20 g)

· une cocotte de deux litre (ou grande casserole) · un mixeur plongeant ou autre · une cuillère en bois ·

> Laver, éliminer les extrémités des courgettes (garder la peau, ça donne une jolie couleur à la soupe) et les couper en morceaux. Eplucher les pommes de terre, les couper aussi en morceaux.

> Dans la cocotte, sur feu doux, faire fondre le beurre pour y faire revenir (sans colorer) les courgettes et les pommes de terre. Verser l’eau et les deux bouillons « cube ». Faire bouillir à petit feu.

> Ajouter la crème ou le Boursin. Mixer à l’aide du mixeur plongeant.

> Gouter, rectifier l’assaisonnement. Servir dans des petits bols chinois ou bien dans des mugs avec des tranches de pain complet.

A noter :: Pour une version inavouable, si vous n’aimez pas éplucher les patates ou bien, qu’il vous en manque justement. Substituer par 1/2 sachet de purée en flocon après avoir verser l’eau bouillante. Oh, ça sent le vécu !

 

Comment revenir en arrière août 29, 2007

Filed under: Douceur,Lacté — enflammee @ 8:50

# La première fois que j’ai gouté un cheesecake, j’en ai gardé un souvenir émouvant. D’abord, je me suis fait une idée que ça allait être ‘dégeu’ mais non. J’en étais bouleversée tellement je me suis trompée. Depuis ce soir-là, je me suis ‘entrainée’ à tester plusieurs variantes… ratées ! Dimanche dernier, on peut enfin dire que ce cheesecake est bon mais pas celle que j’attendais. Je vous livre la recette quand même.

Cheesecake du Dimanche

} Cheesecake du Dimanche
Pour 6-8 personnes

:: 250 g de digestive biscuit ou de spéculoos
:: 100 g de beurre
:: 500 g de Ricotta
:: 200 g de Fromage blanc, soit 2 portions
:: 100 g de sucre semoule
:: 4 oeufs
:: 1 pincée de sel
.
/un four/un moule amovible de 24 cm de diamètre/
.
> Régler le thermostat du four à 150°, s’il nécessite d’être préchauffer. (le notre est petit donc, non).
> Réduire en miette les biscuits. Faire fondre le beurre sur feu doux, puis y verser les miettes de biscuits. Bien amalgalmer le tout à l’aide d’une cuillière en bois. Transférer dans le moule. Bien tapisser le fond en faisant monter légérement les bords.
> Battre la Ricotta, le fromage blanc, le sucre et les oeufs, un à un. Verser ce mélange sur la pâte de biscuit.
> Enfourner durant 50 mn puis laisser-le de terminer de cuire dans le four. Mettre au réfrigérateur.
> Déguster bien froid nature ou avec un coulis.
.
} Coulis de framboise
Pour un petit bol
:: 1 barquette de framboises
:: 2 c à s de sucre semoule
:: 2 c à s de jus de citron
.
> Verser le tout dans un mixer. Turbiner. Réserver au frais.