Better than chocolate

Ici, on a le droit de lécher son assiette :P

Toast de pain d’épice et rocamadour coulant sur lit de sucrine du jardin de ma maman avril 13, 2008

Filed under: Lacté,Racine & légume — enflammee @ 9:03

Pour encore un dîner de célibataire…

J’ai honte de moi. J’aime le fromage. À la folie. À la mort (de l’haleine qui faire fuir tout peuple autour). Mais je suis exigeante. J’aime le fromage avec parcimonie. Pas l’overdose qui m’écœure (quoique les fondues… et les camemberts braisés…). La touche qui révèle le même rôle que la cerise dans un plat.

Oui, j’ai honte de moi. Il y a une semaine, j’ai embarqué dans mon panier de ménagère de moins de 50 ans, un trio de rocamadour en barquette… Et je l’ai oublié depuis tout ce temps dans l’armoire à réfrigérer sans y penser une seconde !!!

Ce soir, j’avais une terrible envie de chèvre chaud. N’ayant pas de pain sous la main mais quelque tranche de pain d’épice. J’ai suivi mon cœur. Et ce fut un moment de pure tuerie.

je fond, je fond...

}} Toast de pain d’épice et Rocamadour coulant sur lit de Sucrine du Jardin de ma maman

Pour une amatrice de chèvre.

  • 1 tranche de pain d’épice (et plus)
  • 1 voire 2, 3, 4… (ou tout autre fromage de chèvre au lait cru de préférence)
  • une poignée de salade (de votre maman cultivé avec amour) : ici une sucrine, une petite salade à concentré de croquant.
  • 1 filet de ma vinaigrette (2 cs de vinaigre de vin + 1 cs d’huile Olive + 2 cs d’huile Tournesol vierge + 2 cs d’huile Colza raffinée, sel et poivre) ou votre vinaigrette

1· Préchauffer le four à 180°. Poser le rocamadour sur la tranche de pain d’épice. Et enfourner en surveiller toutes les minutes (pour tout vous dire, j’ai oublié de regarder ma montre).

2· Préparer soigneusement le lit de salade. Répandre un filet de vinaigrette.

3· Dès que les bords du pain d’épice noircit, sortir du four et disposer le toast sur l’assiette.

4· Déguster seule, la tête haute.

À noter : par la suite, j’ai essayé de refaire ce toast à la poêle, le résultat était assez décevant. Le toast très caramélisé et le fromage m’a pas pu fondre. Donc, à faire toute une série de toast au four et inviter les coupines !!

*****

PS du petit ami passé en catimini : si veux pouvoir dormir ce soir, va falloir que je lui rince la bouche à la vodka fraise.

Publicités
 

4 Responses to “Toast de pain d’épice et rocamadour coulant sur lit de sucrine du jardin de ma maman”

  1. Tiuscha Says:

    Prem’s et « amatrice » de chèvre ! Je prends, avec la vodka fraise derrière ! (à quand la recette?)

  2. Da Scritch Says:

    Recette du rinçage buccal :

    Prendre un petit verre, y mettre un demi-sucre, y couper une à deux fraises en tous petits morceaux (si elles sont trop mûres, c’est parfait), remplir qsp 10cl.
    Préparer un second verre et laisser sur le comptoir.

    Pendant que le mélange se repose, attraper la bombe de chantilly dans le frigo, marcher à pas de loup, pincer le nez de la copine qui s’occupait sur son ordi. Profiter qu’elle ouvre grand la bouche pour la lui remplir de crème.

    Donner deux petits coups de bombe sur les verres, à déguster ensemble à la cuiller et boire le reliquat d’un coup sec.

  3. Mijo Says:

    OUh la la, je n’avais pas noté cette démentielle tuerie.

  4. enflammee Says:

    Il est jamais trop tard, Mijo !


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s